Galaxolide illustre la façon dont SC Johnson prend des décisions d’ingrédients en matière de science

Maintenant qu’il existe des preuves scientifiques étayant les solutions de rechange, SC Johnson a commencé à remplacer le galaxolide dans ses parfums.
« Lorsqu’il est question de la sûreté de nos produits, nous préférons éviter les suppositions. Nous laissons la science nous orienter. »
Lorsqu’il s’agit de la sûreté de nos produits, nous préférons éviter les suppositions. Nous ne voulons pas supposer de quelque chose que vous utiliseriez près de votre famille, tout comme nous ne voudrions pas supposer à propos de ce que nous utilisons près de la nôtre. Nous fondons plutôt nos décisions sur les meilleures recherches disponibles à tout moment. Nous laissons la science nous orienter.

Cette approche a émergé récemment lorsque SC Johnson est devenue le sujet d’une certaine intimidation sur Internet à propos de l’ingrédient galaxolide présent dans le parfum. Ce qui est connu comme musc synthétique. (Les muscs naturels ne sont plus utilisés depuis des années puisqu’ils devaient être prélevés à partir des glandes de cerfs porte-musc.) 

En dépit d’un manque de preuves scientifiques, nous étions fortement poussés à éliminer le galaxolide de nos parfums. Certaines études suggéraient que cela pouvait être un souci croissant pour la vie aquatique. Mais à ce stade, les autorités scientifiques du monde entier n’ont pu conclure quant à son effet néfaste si ce dernier n'est utilisé qu'en concentrations sécuritaires. 

Prenant connaissance des préoccupations liées au galaxolide, nous avons posé un regard neuf sur la science. Nous sommes toujours ouverts à de nouveaux horizons, mais nous tentons de ne pas agir de façon impulsive. De fait, avant de procéder à un changement, nous voulons nous assurer de bien comprendre ses conséquences.

Une nouveauté n’est pas nécessairement mieux. Il faut du temps et des études pour évaluer de nouvelles options, et nous respectons ce processus. En ce qui a trait au galaxolide, nous avons suivi le progrès de la recherche et étions ravis que certaines études récentes indiquaient des solutions de rechange pour le galaxolide, lesquelles respectaient nos normes élevées. Maintenant que nous possédons les données pour l’étayer, nous prenons ce qui semble être une bien meilleure orientation.

Mais pour nous, ce n’est pas nouveau. Nous disposons d'une efficacité éprouvée en ce qui a trait à la prise d'action sur les ingrédients, même lorsque cela engendrait des conséquences commerciales négatives. Nous l’avons démontré maintes et maintes fois, comme les éliminateurs précoces de produits chimiques préoccupants, et par le biais de notre investissement de plusieurs millions de dollars étalés sur presque 10 ans dans la divulgation des ingrédients.


Nous respectons en outre les instances dirigeantes scientifiques qui se penchent sur la chimie des produits. Il y a des milliers de scientifiques œuvrant pour les gouvernements partout à travers le monde, des gens avec des familles qui se soucient, tout comme nous, de la santé, de la sécurité et de l’avenir.

Lorsque ces derniers déterminent qu’un parfum chimique peut être utilisé, comme ils l’ont fait à l’égard du galaxolide, nous respectons leur avis. Nous n’écartons pas la science ni ne diffamons un ingrédient qui a été rigoureusement évalué. Il est vrai que la science peut évoluer, mais nous estimons que la meilleure position est de respecter les données et la recherche à notre disposition à ce moment-là. 

En ce qui a trait au galaxolide, les Environmental Protection Agency (ECHA) et United States Environmental Protection Agency (EPA) ne le considèrent pas comme étant un produit chimique toxique ou bioaccumulable persistant, connu sous l’acronyme « TBP ».

De fait, les études de l’ECHA et de l’EPA révèlent que lorsqu’ils sont mesurés au fil du temps, les niveaux de galaxolide demeurent inchangés en dépôt de sédiments et de poussières domestiques. Les études démontrent qu’ils ne s’accumulent pas et demeurent aux niveaux avérés de sûreté pour la santé humaine et l’environnement.
«
Lorsqu’il s’agit de la sûreté de nos produits, nous préférons éviter les suppositions. Nous laissons la science nous orienter.
Les niveaux sécuritaires représentent un élément clé. Tous les produits chimiques peuvent être dangereux à certains niveaux. L’eau est toxique si vous en buvez trop. Le sel de table peut nuire à votre santé si vous en ingérez trop. Pour tout ingrédient, il faut savoir la quantité pouvant être utilisée de manière sûre, et ne pas dépasser ce niveau sécuritaire. C’est ce que nous faisons dans toutes nos formules.
 
Pour nous, la sélection d’ingrédients concerne l’intégrité. C’est l’intégrité de la science et la prise de mesures calculées plutôt que l’adoption démesurée des tendances sans avoir de preuves à l’appui. Il s’agit de comprendre les marges de sûreté des ingrédients et de les respecter prudemment et fidèlement.
 
Et il s’agit du respect du processus scientifique, prenant le temps de recueillir les données et de prendre des décisions éclairées. C’est ainsi que nous effectuons des choix qui nous plaisent, et qui vous plairont également. Nous savons que vous n’en attendriez d’ailleurs pas moins.

IngrédientsSC Johnson étend la divulgation des ingrédients contenus dans ses parfums et continue de diriger l'industrie en matière de transparence des ingrédients

TransparenceLe cheminement de SC Johnson vers la transparence en matière d’ingrédients

EnvironnementActivisme d’entreprise : Consumer Goods Forum (forum sur les biens de consommation), Charter for Sustainable Cleaning (charte pour un nettoyage durable)

IngrédientsTransparence en matière d’ingrédients : SC Johnson fournit une liste d’ingrédients de nos produits afin que vous preniez des décisions éclairées pour votre famille

TransparenceEngagement envers la transparence commerciale : SC Johnson vous en apprend plus sur les ingrédients parfumants

TransparenceAucun secret : SC Johnson introduit la transparence à 100 % quant aux ingrédients de ses parfums.

Suivant

Suivant

Suivant