Les EKOCENTERS aident à prévenir le paludisme et les maladies transmises par les moustiques

SC Johnson habilite les femmes entrepreneurs et lutte contre le paludisme au Rwanda conjointement avec EKOCENTERS 

SC Johnson s'engage à prévenir les maladies transmises par les moustiques, comme le paludisme. Les magasins communautaires EKOCENTER fournissent une éducation et des produits pour venir en aide. 
SC Johnson fait équipe avec la Société Coca-Cola, Solarkiosk et la Société pour la santé de la famille au Rwanda.
Plus de quatre milliards de personnes composent la base de la pyramide économique mondiale, connue sous le nom de « base de la pyramide » ou « BOP », et vivent avec moins de 1 500 dollars par année. Ces familles manquent d'accès aux biens et services de base et affrontent des défis quotidiens aussi simples que de trouver de l'eau potable.
 
En tant qu'entreprise familiale, cette réalité nous attriste profondément, et nous voulons aider. SC Johnson soutient ces communautés depuis près de deux décennies, aidant à développer des modèles d'affaires durables pour élever le niveau de vie et offrir des opportunités pour une meilleure qualité de vie. 
 
En 2017, nous avons lancé un nouveau programme pilote au Rwanda visant à aider les femmes entrepreneurs à fournir des informations éducatives, des produits chasse-moustiques abordables pour soutenir la prévention du paludisme et d'autres produits et services aux familles avec très peu d'accès.
En collaboration avec la Société Coca-Cola, Solarkiosk et la Société pour la santé familiale au Rwanda dans le cadre du programme EKOCENTER, nous aidons à fournir de l'eau potable, à assainir l’eau, et à fournir de l'énergie solaire et des communications sans fil aux familles. La prévention des piqûres de moustiques est également un élément clé, car le paludisme et d'autres maladies transmises par les moustiques représentent un risque majeur pour la santé des familles qui composent la base de la pyramide (BOP).
 
Les EKOCENTERS sont des expériences de vente au détail modulaires, gérées par des femmes qui fournissent des produits de base comme la lotion chasse-moustiques OFF!®, les spirales anti-moustiques Baygon® et le cirage à chaussures KIWI®. Les EKOCENTERS servent également de lieu de rassemblement communautaire et de lieu de création d'entreprise pour les entrepreneurs.
 
Grâce au soutien de la Société pour la santé de la famille au Rwanda, les opérateurs de kiosques mènent une campagne de communication axée sur l'éducation au paludisme par le biais de démonstrations et d’échantillonnages de produits. Les lotions chasse-moustiques et les spirales anti-moustiques sont vendues, comblant ainsi les lacunes locales dans la prévention du paludisme et d'autres maladies transmises par les moustiques. 
Lotion chasse-moustiques SC Johnson vendue chez EKOCENTERS
Les EKOCENTERS sont dirigés par des opératrices, ce qui contribue à leur mobilité ascendante, mais aussi à fournir des produits et services précieux à la communauté.
Bien que certaines personnes pensent que les chasse-insectes sont un simple moyen d'éviter les moustiques agaçants, dans certaines parties du monde, les moustiques peuvent être porteurs de maladies potentiellement mortelles comme le paludisme. 
 
Par la distribution plus large de nos produits antiparasitaires dans ces communautés rurales, souvent peuplées par la base de la pyramide (BOP), nous visons à réduire le pourcentage de personnes qui contractent le paludisme transmis par les moustiques. Des études* indiquent qu'une réduction de 33 % des piqûres de moustiques peut être liée à une réduction de 60 % des cas de paludisme.
 
« Je suis un témoin de première main de l'impact positif des produits antiparasitaires de SC Johnson sur ces communautés rwandaises, » a déclaré Wandera Gihana Manasseh, directeur général de la Société pour la santé familiale au Rwanda. « Avec SC Johnson, nous comblons un grand vide pour la prévention du paludisme de la région. »
 
« Nous sommes heureux d’entamer un changement de comportement par notre communication, » continue-t-il, « puisque cela nécessite à la fois des produits et une éducation aux citoyens pour la protection contre les insectes avant et pendant le sommeil. »
«
Avec ce nouveau programme pilote au Rwanda, nous sommes enthousiastes à l'idée de participer à un nouveau modèle d'entreprise qui soutient les femmes entrepreneurs, tout en offrant des produits abordables et une éducation pour la prévention des maladies.
Fisk Johnson, PDG de SC Johnson
Nos efforts envers les communautés de la base de la pyramide (BOP) ne datent pas d’aujourd’hui. Pendant plus d'une décennie, nous avons visé à améliorer la vie des familles composant la base de la pyramide (BOP) et à minimiser les maladies transmises par les moustiques.
 
Une initiative de six ans au Rwanda axée sur l'aide aux familles d'agriculteurs de pyrèthre a rehaussé la production et la qualité de leurs cultures dans un effort d’augmenter les revenus et d’élever le niveau de vie.
 
D'autres efforts sont consacrés à l'étude de la prévention des maladies transmises par les moustiques, par exemple, en collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates.
 
Grâce à de nouvelles et continuelles initiatives comme les EKOCENTERS, nous renouvelons constamment notre engagement envers le renforcement des communautés et envers une meilleure qualité de vie pour les familles du monde entier. 
 
*Source : American Journal of Tropical Medicine & Hygiene portant sur l'efficacité des spirales SC Johnson.

Notre objectifSubventions SC Johnson : Comment faire une demande pour un don d’entreprise au Canada

PhilanthropieLes subventions de SC Johnson et les dons de produits contribuent à l'amélioration de nos communautés

PhilanthropiePhilanthropie SC Johnson et SCJ Giving, Inc.

PhilanthropieSC Johnson dépasse son engagement mondial en faisant don de 15 millions USD pour lutter contre les maladies transmises par les moustiques

Nos croyancesNous y croyons : Les valeurs de notre entreprise ont guidé SC Johnson pendant cinq générations

Renseignements sur les moustiquesConseils proposés par SC Johnson pour l’application des répulsifs corporels

Suivant

Suivant

Suivant