Europlant SC Johnson

Les énergies renouvelables alimentent SC Johnson en utilisant le vent, le soleil, les déchets alimentaires et les ordures

L’énergie verte est un jeu d’enfant : Trois usines de SC Johnson fonctionnent désormais à 100 % avec de l’énergie éolienne renouvelable.
Depuis 2004, SC Johnson alimente partiellement sa plus grande usine à l’aide d’une source d‘énergie surprenante : les ordures.

La consommation d'énergie ne cesse de croître dans le monde entier. En effet, une augmentation de près de 50 % est attendue d'ici 2040. C'est pourquoi dès 2001, SC Johnson s'est efforcé d'intégrer de nouvelles sources à son bouquet d’énergies renouvelables. Nous savions que les sources d'énergie alternatives représentaient un précieux investissement permettant de préserver la planète, réduire notre empreinte environnementale et limiter les coûts.

À présent, plus de 15 ans plus tard, 10 initiatives en matière d'énergie renouvelable, utilisant l’énergie éolienne, le soleil, les déchets de coques de noix de palme, l'écorce de riz et même les ordures, ont été mises en place dans le monde entier. Aujourd'hui, un tiers de notre consommation énergétique totale provient de sources d'énergies renouvelables.

L'énergie éolienne représente le plus grand investissement de SC Johnson dans le domaine des énergies renouvelables. En 2017, trois de nos sites de fabrication sont alimentés à 100 % par l’énergie éolienne : les sites de Bay City dans le Michigan, de Mijdrecht au Pays-Bas et de Gorzów en Pologne. Deux autres sites, aux États-Unis et au Mexique, tirent une partie de leur énergie du vent.

En 2009, nous avons mis en route la première éolienne de la société à Mijdrecht, où est établi Europlant, notre plus grand site de fabrication européen. La turbine de 80 mètres de haut produit environ la moitié de l'énergie nécessaire pour alimenter le site de 280 000 mètres carrés. Le reste provient d'énergie éolienne achetée.

« Le boomerang » de Huig Maaskant alimenté à l’énergie éolienne.
Crédit photo : Marilène Dubois.
Europlant de SC Johnson, à Mijdrecht, aux Pays-Bas.

Le site de Bay City, foyer de nos sacs de marque Ziploc® , et celui de Gorzów, où sont fabriqués les produits des marques internationales réputées telles que Glade® et Raid®, achètent tous deux 100 % de leur énergie éolienne à des parcs éoliens à proximité.

Et à propos des ordures... On ne plaisantait pas. Au sein de notre plus grand site de fabrication mondial, Waxdale, un système de cogénération utilise le gaz de méthane résiduel provenant d'une décharge publique à proximité pour produire une partie de l'énergie électrique du site. Un deuxième système de cogénération utilise du gaz naturel à combustion propre. Ensemble, les deux systèmes fournissent environ 85 % des besoins énergétiques de Waxdale.

L'autre source d'énergie de Waxdale provient de deux éoliennes de 126 mètres qui ont été mises en route en 2012. Elles produisent maintenant environ 8 millions de kilowattheures d'électricité chaque année – (assez pour alimenter 700 foyers) – et fournissent les 15 % d'électricité restante de Waxdale.

Les opérations de SC Johnson à Medan et Surabay en Indonésie utilisent des déchets alimentaires comme source de combustible pour chauffer l’eau pour les processus de fabrication. À Medan, les déchets de coques de noix de palme sont utilisés et à Surabaya, il s’agit des déchets d’écorce de riz.

L’utilisation d’énergie éolienne constitue un enjeu majeur pour les efforts effectués en faveur des énergies renouvelables, mais nous utilisons également d’autres technologies.

À Médan, en Indonésie, nous utilisons les déchets de coques de noix de palme comme source de combustible pour chauffer l’eau nécessaire à la production de spirales anti-moustiques. Nous avons pu ainsi réduire notre utilisation de carburant diesel de 80 %. Plus important encore, les déchets agricoles locaux sont réintroduits dans la chaîne de valeur.

De la même façon, à Surabaya, en Indonésie, nous avons lancé en 2012 un programme biocarburant utilisant les déchets d’écorce de riz. Elles sont là encore utilisées comme source de combustible pour chauffer l’eau nécessaire à la fabrication des spirales insectifuges. Ces deux initiatives biocarburant en Indonésie ont permis une réduction de plus de 13 000 tonnes métriques d’émissions de gaz à effet de serre, en évitant l’utilisation d’énergies fossiles.

Les projets solaires en Chine, en Indonésie et en Inde permettent également la production d’eau chaude pour les exploitations d’entreprise, notamment la fabrication d’aérosols et les processus de contrôle qualité.

Nos projets en matière d’énergie renouvelable ont permis à SC Johnson de réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre pour nos usines dans le monde depuis 2000, l’année de référence.

Notre recherche de solutions en matière d’énergie renouvelable est loin d’être terminée, mais nous sommes toujours reconnaissants d’être reconnus pour les progrès déjà effectués. L’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) a toujours ajouté SC Johnson sur sa liste nationale des 100 plus gros utilisateurs d’énergie verte.

Nous sommes également classés sur la liste des 30 premiers en matière de production sur site de l’EPA, des acteurs remarquables concernant le partenariat énergie verte. Plus récemment, nous avons été honorés de recevoir de la part de l’EPA un prix d’excellence 2016, pour l’utilisation d’énergie verte.

Energie renouvelableL'énergie éolienne alimente le plus grand site de fabrication de SC Johnson

EnvironnementLes étapes clés de la gestion environnementale de SC Johnson

Energie renouvelableLes initiatives concernant l’énergie renouvelable de SC Johnson dans le monde

Architecture« Boomerang », SC Johnson Europlant : une architecture exaltante toujours à l’ordre du jour

Rapport sur la durabilitéAller Plus Loin : SC Johnson Publie Son Rapport Sur Le Développement Durable 2016

EntrepriseFiche descriptive : Site de Waxdale de SC Johnson

Article suivant

Article suivant

Article suivant