L’avion amphibie Carnaúba de Herbert Johnson, Jr. en route vers le Brésil

À la recherche du Sikorsky S-38 : La recherche pour retrouver l’avion Carnaúba de H.F. Johnson, Jr. met quelque chose de plus important à jour

En 2006, la famille Johnson lança une expédition en espérant finalement trouver le trésor que Sam Johnson cherchait.
« Je suis Carnaúba. Je n’appartiens pas à cette baie, mais aux cœurs de tous ceux qui aiment l’aventure. »
Nous nous posons tous des questions sur la jeunesse de nos parents : pourquoi ils ont fait les choix qu’ils ont faits, ce qui les a inspirés, ce qui les rendait heureux. Pour Sam Johnson, quatrième génération de dirigeant de SC Johnson, ces questions étaient intimement liées à l’expédition de 1935 de son père vers le Brésil et à l’avion qui l’y emmena.
 
« Vous souvenez-vous, lorsque vous étiez jeune, de ce tiroir spécial de votre père ? À l’intérieur, il y avait un objet lui appartenant, un couteau, une montre ou quelque chose qu’il avait trouvée. Cela symbolisait pour vous qui il était », affirme Sam dans son film Carnaúba: A Son’s Memoir. « C’est la raison pour laquelle je voulais trouver la plaque signalétique de cet appareil. Afin que je puisse l’avoir, la tenir dans ma main, la ramener chez moi et la mettre dans mon propre tiroir spécial. »
 
Sam Johnson à Manokwari Bay, en Indonésie, à la recherche de l’épave de l’avion de H.F. Johnson, Jr.
La recherche de Sam de l’avion Carnaúba original l’emmena lui et sa famille à Manokwari Bay, en Indonésie.
L’appareil Sikorsky S-38 que H.F. Johnson, Jr. utilisa pour son expédition carnaúba de 1935 avait disparu depuis des décennies. Après le voyage, il avait été vendu à la Shell Oil Company qui s’en était servi pour des relevés aériens en Nouvelle-Guinée, à Bornéo et en Indonésie. Les recherches ont conclu que l’appareil avait coulé à la fin des années 1930 au cours d’une tentative de décollage à Manokwari Bay, en Indonésie. 
 
Sam espérait néanmoins qu’il ne soit pas perdu pour toujours. En 1997, sa famille et lui se rendirent à Manokwari Bay pour lancer des recherches. Ils utilisèrent un sonar à balayage latéral pour identifier de potentiels objets dans les profondeurs de la baie puis plongèrent pour explorer chacun d’eux. Malgré les recherches, ils ne parvinrent pas à trouver quoi que ce soit ressemblant à l’épave d’un Sikorsky S-38. 
 
Ce fut néanmoins une merveilleuse aventure familiale. Comme Sam le confia à ses employés à l’époque, « Nous avons découvert l’histoire de l’appareil et appris les détails de son dernier vol. Nous avons exploré un pays magnifique et rencontré des gens charmants. Nous avons satisfait une bonne fois pour toutes notre curiosité concernant ce chapitre de notre histoire. »
 
Sam refera le voyage de son père dans une réplique du Sikorsky S-38 correspondant symboliquement en tout point à l’avion de son père. Ce fut une expérience remarquable qui le rapprocha plus que jamais de son père. La position de l’avion de H.F. demeura un mystère.
 
Sam Johnson et des membres d’équipage à la recherche de l’épave de l’avion amphibie de HF Johnson, Jr.
Sam pose avec les membres d’équipage, un appareil photo et le sonar à balayage latéral utilisé au cours de la recherche.
En 2005, un an après le décès de Sam, un photographe contacta SC Johnson pour dire qu’il pensait avoir vu l’appareil au cours d’une récente plongée. Il ne connaissait pas l’emplacement exact, mais il se souvenait qu’il reposait par environ 30 m de fond.
 
Avec cette nouvelle information importante, le PDG Fisk Johnson et sa famille tenaient une nouvelle piste prometteuse. Fisk, sa mère et d’autres membres de la famille se rendirent à Manokwari Bay pour essayer de terminer ce que Sam avait commencé presque 10 ans plus tôt. 
 
Cette fois-ci, ils tombèrent sur l’appareil presque immédiatement après le début des recherches, sa forme unique et reconnaissable émergeant majestueusement du sable et du corail.
Fisk Johnson et sa famille trouvant l’épave de l’avion de H.F. Johnson Jr. à Manokwari Bay.
Fisk et sa famille entreprirent de nouvelles recherches dans Manokwari Bay et trouvèrent l’avion presque immédiatement.
Plongeurs explorant l’épave de l’avion Carnauba de la famille Johnson.
L’appareil atterrit à l’envers au fond de l’océan. Le crash semblait en avoir fait se détacher plusieurs pièces.
Corail se développant sur l’épave immergée du Carnauba
Le corail reprend vite ses droits dans les eaux chaudes de la baie.
Exploration de parties de l’histoire de la famille Johnson
Les Johnsons purent réaliser de nombreuses plongées pour explorer l’épave.
Bien qu’ils ne trouvèrent pas la plaque signalétique que Sam cherchait, il n’y avait aucun doute sur le fait que les Johnsons avaient trouvé l’avion de H.F.
 
Ils placèrent une plaque de granite devant le trésor immergé où l’on peut lire : « Je suis Carnaúba. Je n’appartiens pas à cette baie, mais aux cœurs de tous ceux qui aiment l’aventure. » C’était un bel hommage à Sam ainsi qu’à H.F., la rencontre du passé et du présent, et la promesse de futures aventures.
 
Comme Fisk écrivit à ses employés peu après l’expédition couronnée de succès, « Cet été, nous avons trouvé l’avion auquel mon père tenait tant. Mais nous avons découvert plus que la simple épave d’un appareil disparu. Après toutes ces années, cet avion et l’aventure qu’il symbolise ont encore une fois permis à ma famille de se rapprocher.
 
« L’appel de l’aventure est une part importante de l’héritage que nous partageons tous chez SC Johnson. De plus, il y a encore tellement d’aventures devant nous si nous avons la volonté et l’ingéniosité de les entreprendre. »

FilmsDe « To Be Alive! » à « Carnaúba: A Son’s Memoir, les films de SC Johnson inspirent et ravissent

FilmsUn film de Sam Johnson, Carnaúba : Mémoires d’un fils, célèbre l’aventure et la famille

ArchitectureLa conception architecturale a le vent en poupe chez SC Johnson avec cette nouveauté primée sur le Campus SC Johnson : Fortaleza Hall

Famille JohnsonGene Johnson : une conscience pour SC Johnson, une ambassadrice pour l’éducation des enfants

EntrepriseSC Johnson est une entreprise familiale

FilmsLiving Planet Un film parrainé par SC Johnson a permis à des millions de gens de voir la nature à travers les yeux d’un oiseau

Article suivant

Article suivant

Article suivant