L’avion amphibie Carnauba de Sam Johnson

L’expédition de 1998 de Sam Johnson au Brésil conduisit à une révélation : Nos familles nous sauvent

En 1935, H.F. Johnson, Jr. parcourut 24 000 km pour cultiver des palmiers carnaúba au Brésil. En 1998, son fils, Sam Johnson, retraça son aventure.
Ce qui compte le plus, affirme Sam Johnson, c’est si oui ou non nous avons été à la hauteur des attentes de nos enfants.
Sam Johnson, quatrième génération de dirigeant de SC Johnson, a grandi en écoutant les histoires des aventures à l’étranger de son père. L’aventure la plus palpitante fut la légendaire « Expédition Carnaúba » de H.F. Johnson, Jr. au Brésil en 1935. Lorsque Sam redécouvrit une note de son père disant : « Cher Sammy, j’espère que tu feras ce voyage un jour. Il a changé ma vie. », il a su qu’il devait y aller.
VIDÉO
« J’espère que tu feras ce voyage un jour. Il a changé ma vie. »
L’expédition de Sam Johnson de 1998 au Brésil était plus qu’une simple aventure. Il s’agit d’une histoire de famille et de celle de la passion d’un père aussi.
En 1935, H.F. et son équipage décollèrent à bord d’un avion amphibie en direction de Fortaleza, au Brésil. Leur but était d’étudier le palmier carnaúba dont la cire est la plus dure du monde. Il s’agissait du principal ingrédient de presque tout produit SC Johnson à l’époque.
 
« Lorsque j’étais enfant, rien ne symbolisait plus l’aventure et l’esprit romanesque à mes yeux, » déclara Sam. « Mon père me racontait des histoires qui me faisaient écarquiller les yeux d’émerveillement, des histoires qui m’enchantaient. » 
 
63 ans plus tard, Sam embarqua pour le même voyage. En retraçant le plus célèbre voyage de H.F., Sam rendit non seulement hommage à son père, mais cela lui permis aussi de comprendre un peu mieux H.F. 
HF Johnson Jr et l’avion Carnauba
Même si l’expédition de 1998 commémorait le père de Sam, elle était aussi destinée à galvaniser les employés de SC Johnson. Sam voulait inspirer les autres à prendre part à des entreprises périlleuses dans leurs vies et dans leur travail. Il pensait en fait que l’avenir de l’entreprise en dépendait. 

Il se souvenait de la vitalité dont son père avait fait preuve après son voyage et il avait imaginé la même énergie imprégner l’ensemble de l’entreprise. « J’espère que cela montrera à tous les membres de SC Johnson qu’en tant qu’entreprise pionnière, nous devons nous engager à explorer de nouvelles idées, à prendre des risques et être dynamisés par la poursuite d’un rêve. »

Tout comme lorsque son père annonça son expédition de 1935, certaines personnes pensèrent probablement que Sam était fou d’entreprendre le voyage vers le Brésil dans un petit avion. Mais tout comme son père, quelque chose l’attirait vers l’avant.
«
L’avion Carnaúba représente l’esprit de la famille, l’esprit d’aventure et l’esprit de leadership.
Fisk Johnson, Président-directeur général de SC Johnson
Néanmoins, Sam ne disposait pas de l’élément le plus important : l’avion. Comment pourrait-il ressentir ce que H.F. avait ressenti s’il ne volait pas à bord du Sikorsky S-38 que H.F. avait utilisé ?
 
Comme notre PDG Fisk Johnson le dira plus tard, « L’avion Carnaúba représente l’esprit de la famille, l’esprit d’aventure et l’esprit de leadership : toutes les valeurs faisant partie de notre identité en tant qu’entreprise. » 
 
Le problème était que l’avion original avait été vendu à Shell Oil et qu’il s’était écrasé en mer en Indonésie bien des années auparavant. En réalité, il n’existait plus aucun Sikorsky S-38 au moment où Sam commença à planifier son voyage. Malgré tous ses efforts pour localiser le S-38 original, le Carnaúba demeura introuvable jusqu’à bien des années plus tard.
 
Sam fit appel à Born Again Restorations à Owatonna, dans le Minnesota, pour construire une réplique du S-38 en partant de zéro. Ils s’appuyèrent sur de vastes recherches, sur les plans d’origine et ajoutèrent une touche d’improvisation pour y arriver. Le résultat fut sensationnel. 
VIDÉO
Création d’une réplique du Sikorsky S-38 Carnaúba
En se basant sur des recherches, des plans et avec une touche d’improvisation, Born Again Restorations recréa le S-38 pour Sam Johnson.
Trois ans et demi plus tard, l’avion de Sam, baptisé Carnaúba comme son prédécesseur, s’élevait dans les airs. Après 35 000 heures de travail, le nouveau S-38 était à couper le souffle. « Les gens n’aiment généralement pas les machines, mais cet avion est une œuvre d’art », déclara Sam. 

La réplique paraissait identique à l’avion d’origine, mais des modifications avaient été apportées pour en améliorer la sécurité. Elles se traduisaient par de meilleurs hélices, roues, freins, moteurs et une meilleure avionique. De plus, son système de communication comprenait un système de navigation par satellite et un transpondeur.

Cependant, il respectait les conditions de l’expédition de 1935. La vitesse de croisière du nouvel appareil était d’environ 160 km à l’heure, soit à peine plus que la moyenne de 155 km à l’heure de l’expédition originale.
«
J’ai eu le même sentiment que bien des fois par la suite : celui que mon père avait fait le voyage avec moi.
Sam Johnson, quatrième génération de dirigeant de SC Johnson
La famille Johnson se rassembla en 1998 pour voir décoller Sam et ses fils pour leur expédition vers le Brésil. Dans le film de 2008 Carnaúba: A Son’s Memoir, Sam affirme que « l’amour de sa femme, Gene, et l’affection désintéressée de ses filles, Helen et Winnie » les ont accompagnés dans son cœur.
 
Sam avait songé à l’idée de devenir pilote professionnel avant de décider de rejoindre l’entreprise familiale. Il était donc heureux de retrouver les airs. Il eut le sentiment que son père était avec lui et le soutenait dans son périple. Ensemble, les Johnsons passèrent au-dessus de terres cultivées, de nuées d’oiseaux, d’arbres aux couleurs d’automne et du large fleuve Amazone. 
Sam Johnson au cours de son expédition Carnaúba sur les traces de son père et de l’histoire de la famille Johnson
Sam et ses fils parcoururent 12 000 km aller et retour au cours de l’expédition de 1998.
Sam retraça avec succès l’expédition de son père et ce fut une merveilleuse aventure. Au-delà de ça, cela devint une aventure familiale et de compréhension. 
 
Sam en découvrit davantage sur son père et sur son propre rôle de père. Chose étonnante à une époque à laquelle les dirigeants d’entreprise essayent souvent de protéger leur vie privée, il partagea généreusement ces enseignements avec nous tous.
 
Cela se traduisit par le film Carnaúba: A Son’s Memoir, son incroyable cinématographie, sa bande-son planante et son message tout aussi puissant. C’est un cadeau de Sam aux parents du monde entier.
 
En faisant découvrir le film pour la première fois aux membres de SC Johnson, Sam déclara : « J’espère que ce film aura un sens pour les générations futures, car il en dit beaucoup sur qui nous sommes en tant que famille. Nous nous entraidons, nous travaillons ensemble et nous n’avons pas peur d’avoir à partir à l’aventure. Nous n’avons pas non plus peur de la franchise. Il doit en être de même pour l’entreprise. » 
VIDÉO
Que cherchait son père et qu’a trouvé Sam ?
Au-delà de la pure aventure que représente une expédition de 24 000 km, Sam Johnson découvrit quelque d’encore plus fort à son arrivée.
Comme il l’explique dans le film, Sam réalisa à la fin de ce voyage la chose la plus importante qu’il avait découverte. 
 
« En pensant à ce que mon père avait accompli et en réfléchissant aussi à l’avenir, je suis parvenu à la conclusion qu’on ne devrait pas se soucier de savoir si on est à la hauteur des attentes de notre père, mais plutôt de savoir si nous, en tant que pères, sommes à la hauteur des attentes de nos enfants. »
 
Ces mots sont devenus une sorte de mantra pour notre entreprise, pour l’impact que nous voulons avoir et pour l’héritage que nous voulons laisser. Ils sont gravés sur le mur du Fortaleza Hall sur le campus de notre siège mondial et l’avion de 1998 plane au-dessus d’eux.
 
Ils nous rappellent chaque jour l’Expédition Carnaúba de 1998 et les espoirs de Sam placés en chacun de nous : explorer de nouvelles idées, prendre des risques, être dynamisé par la poursuite d’un rêve et toujours tenir compte des générations qui viendront après nous. 
VOIR NOS FILMS
Accompagnez Sam Johnson sur les traces du vol vers le Brésil qui marqua un tournant dans la vie de H.F. dans Carnaúba : A Son’s Memoir. Nos films sont diffusés au cinéma The Golden Rondelle Theater sur le campus de SC Johnson à Racine, dans le Wisconsin. 
Réservez votre place

FilmsDe « To Be Alive! » à « Carnaúba: A Son’s Memoir, les films de SC Johnson inspirent et ravissent

FilmsUn film de Sam Johnson, Carnaúba : Mémoires d’un fils, célèbre l’aventure et la famille

ArchitectureLa conception architecturale a le vent en poupe chez SC Johnson avec cette nouveauté primée sur le Campus SC Johnson : Fortaleza Hall

Famille JohnsonGene Johnson : une conscience pour SC Johnson, une ambassadrice pour l’éducation des enfants

EntrepriseSC Johnson est une entreprise familiale

FilmsLiving Planet Un film parrainé par SC Johnson a permis à des millions de gens de voir la nature à travers les yeux d’un oiseau

Article suivant

Article suivant

Article suivant