L’entrepreneur Samuel Curtis Johnson vend du parquet et de la cire préparée Johnson’s Wax

Samuel Curtis Johnson : Le fondateur généreux et déterminé d'une entreprise familiale

La persévérance et la compassion du fondateur de SC Johnson, Samuel Curtis Johnson, ont créé une entreprise unique qui prospère encore, plus de 130 ans après sa création.
Bien avant Glade®, Raid®, Windex® ou Ziploc®, il y avait la cire préparée Johnson’s Wax, la cire de plancher qui se vend le mieux au pays.
Comme beaucoup d'histoires d'origine, l'histoire du fondateur de SC Johnson, Samuel Curtis Johnson, a connu de nombreux rebondissements avant qu'il ait créé notre entreprise familiale. Né en 1833, Samuel a passé les cinq premières décennies de sa vie dans le Midwest américain, travaillant dans divers secteurs d’industrie, du chemin de fer à la vente au détail. Mais, par chance, aucun de ses projets n’a connu le succès.
 
Heureusement pour nous, c’est-à-dire. Parce qu'en 1886, Samuel a acheté l'entreprise de parquet de Racine Hardware Manufacturing Company à Racine, au Wisconsin. Ainsi a commencé la compagnie qui porte son nom aujourd'hui. 
Samuel Curtis Johnson, fondateur de SC Johnson
Samuel Curtis Johnson a acheté notre entreprise à l'âge de 53 ans.
Au cours de ses premières années à la tête de sa nouvelle entreprise de parquet, Samuel a travaillé sans relâche. Il était vendeur, comptable et directeur des affaires. Cinq jours par semaine, il parcourait la campagne en vendant des planchers à des entrepreneurs pour de belles maisons, des églises, des hôtels et des bâtiments publics. 

Le samedi, il retournait à Racine pour remplir les commandes et s'occuper des tâches de gestion. Après la première année, la société de parquet a affiché un bénéfice net de 268,27 $. Et l’entreprise a continué de croître, avec des ventes provenant du Colorado, de la Nouvelle-Angleterre et même de la région du Mississippi, plus au sud. 

Les ventes se sont multipliées, tout comme les lettres des clients qui ont acheté des revêtements de sol Johnson, leur demandant comment prendre soin de leurs nouveaux planchers. Le nettoyage avec de l'eau et du savon avait tendance à ruiner le fini du parquet, et l'eau déformait les petits blocs de parqueterie.

Alors, Samuel a fait ce que tout bon entrepreneur aurait fait : il a commencé à chercher le meilleur moyen de répondre aux besoins de ses clients. Selon la légende de l'entreprise, il a mélangé des lots de cire dans sa baignoire pour trouver le mélange parfait qui protégerait les planchers et leur donnerait un éclat durable.
La cire préparée Johnson's Wax a été la première diversification de l'entreprise et l’a positionnée sur une voie de croissance durable.
Les premières expériences de Samuel dans l’entretien des parquets ont été inspirées par les châteaux en France. Il avait entendu dire que leurs sols immaculés duraient des siècles. Le secret, apparemment, consistait à trouver la bonne cire. Surpris et intrigué, Samuel a poursuivi son expérimentation. 
 
Bientôt, tous les parquets Johnson étaient livrés avec une boîte de cire en pâte préparée Johnson's Wax. Même les personnes sans plancher Johnson ont commencé à entrer en contact avec l’entreprise dans l'espoir d'acheter certains de ses produits étonnants. Et, à mesure qu’évoluaient les tendances vers les planchers de chêne et d'érable, les ventes de cires de plancher ont encore augmenté. 

La distribution de la société s'est étendue à l'ensemble du Midwest. Et après que Samuel a commencé à faire de la publicité au niveau national, en plaçant des annonces dans le Saturday Evening Post, les affaires ont explosé. En 1898, les ventes de cire et de fini à plancher et de bouche-pores Johnson dépassaient celles des revêtements de sol.
Le fondateur de Johnson Wax, Samuel Curtis Johnson, redonnant à la ville de son entreprise familiale, Racine, dans le Wisconsin
Samuel est devenu connu comme le « Grand Old Man » de Racine, loué pour ses profondes convictions communautaires. Il a posé la première pierre du bâtiment du YMCA en 1915.
Avec son fils Herbert qui l’aidait dorénavant à gérer l'entreprise, Samuel a continué à l'aider à se développer. Mais il a également maintenu et élargi son engagement envers la communauté. 
 
Chaque année, il faisait don de 10 % de ses revenus pour apporter des améliorations pour le bien public. Il consacrait beaucoup de son temps à des programmes pour les jeunes. Il a été président du YMCA local et a fait plusieurs contributions importantes au YMCA et au YWCA. Il a également aidé à financer une école à Braxton, au Mississippi, et a servi comme chef d'État de la « Sunshine Society » qui s'occupait des enfants ayant des besoins spéciaux.
 
En apportant une aide généreuse à sa communauté, Samuel a créé une tradition de générosité qui perdure dans notre culture depuis cinq générations. Non seulement la famille Johnson détient un programme de philanthropie très actif, mais notre société verse annuellement 5 % des bénéfices avant impôts à des œuvres caritatives, une tradition qui dure depuis plus de 80 ans.
1889 Usine qui fabrique de la cire en pâte Johnson’ Wax à Racine, au Wisconsin
LIGNE DU TEMPS
Samuel Curtis Johnson
1833 –
1919
Voir la ligne du temps
 
 
À sa mort, en 1919, à l'âge de 86 ans, Samuel laisse une entreprise florissante, une longue tradition de philanthropie et une entreprise familiale vouée à améliorer la vie des familles. 
 
Lors de son décès, l’éloge funèbre du journal local souligne sa contribution la plus importante : « Décrire la charité de ce grand homme est une tâche difficile; il menait une vie des plus simples, préférant la frugalité pour lui-même, tout en faisant des dons généreux aux autres. Il s'intéressait particulièrement aux jeunes et les aidait à s'aider eux-mêmes. Personne ne saura jamais l'aide qu'il a apportée à l'humanité dans le besoin. »
 
Samuel a lutté la majeure partie de sa vie, mais lorsqu'il a réussi, il ne pensait pas à lui-même, mais à la façon de redonner. C'est une leçon que nous essayons toujours de suivre jusqu'à ce jour. Nous avons tous certainement profité de ses legs durables.

Famille JohnsonGene Johnson : Une conscience pour SC Johnson, une championne de l'éducation des enfants

EntrepriseSC Johnson est une entreprise familiale

Fisk JohnsonFisk Johnson, PDG actuel de SC Johnson

Nos croyancesNous y croyons : Les valeurs de notre entreprise ont guidé SC Johnson pendant cinq générations

DistinctionsPrix et accolades reçus par SC Johnson dans le monde

FilmsDe To Be Alive! à Carnaúba : A Son’s Memoir, les films de SC Johnson inspirent et réjouissent

Suivant

Suivant

Suivant