La persévérance de Samuel Curtis Johnson a porté ses fruits : L’historique de SC Johnson a un début surprenant

Pourriez-vous recommencer après plusieurs échecs commerciaux? Samuel Curtis Johnson l’a fait, parvenant enfin à la réussite à l’âge de 53 ans. 
Démarrer une entreprise familiale n’est pas chose facile. Le fondateur de l’entreprise SC Johnson nous a appris à persévérer dans l’adversité et à créer les meilleurs produits qui soient.
Notre historique d’entreprise commence avec une belle histoire : Notre fondateur, Samuel Curtis Johnson, est un autodidacte qui s’est continuellement remis en question et s'est réinventé lui-même. Encore. Et encore. Son parcours a été semé d'embuches. Mais sa persévérance et son refus de renoncer lui ont finalement permis de créer SC Johnson, une entreprise beaucoup plus florissante aujourd’hui qu’il ne l’aurait jamais imaginé dans ses rêves les plus fous.
 
Son histoire est la colonne vertébrale de cette entreprise. Cela nous inspire toujours, en restant fidèles à notre intuition, afin de prospérer et de créer les meilleurs produits qui soient pour les familles à travers le monde. 
Parquet mosaïque
Samuel s’est porté acquéreur de l’entreprise de revêtement de sol, laquelle est par la suite devenue SC Johnson en 1886. 
La première initiative de Samuel — travailler sur les voies ferrées — semblait prometteuse. C’était dans les années 1800 et le secteur ferroviaire était en effervescence. Samuel a accepté un emploi de développement d'un nouveau chemin de fer, investissant même la moitié de son salaire dans l’entreprise. Il avait une grande confiance dans le projet, mais l’entreprise n’a pas pu répondre à l'ampleur de la demande. Lorsque l’entreprise a fait faillite, Samuel a perdu son emploi et toutes ses économies. 
Il s’est tourné avec optimisme vers une nouvelle occasion. Le prochain emploi de Samuel était celui d’un partenaire d’un magasin de livres et de papeterie. Après quelques années, il avait gagné suffisamment d’argent pour se porter acquéreur du magasin de son partenaire. Mais son enthousiasme l’a devancé une fois de plus. Le magasin a dû fermer et il s’est retrouvé de nouveau à la recherche d’un nouvel emploi.
«
C’est une notion assez créative de la part de mon arrière-grand-père qui a permis l’émergence de Johnson Wax... il a saisi une occasion d’affaires avec une idée qui était plutôt simple, mais que d’autres n’ont su cerner.
Sam Johnson, dirigeant de quatrième génération de SC Johnson

Samuel s'est lancé dans un nouveau départ à Racine au Wisconsin, où il a déménagé avec sa famille en 1882. Approchant les 50 ans, il n'avait rien d'un employé typique. Mais il a courageusement rejoint les rangs de la Racine Hardware Manufacturing Company à titre de représentant de parquet mosaïque. Quatre ans plus tard, il s’est porté acquéreur de l’entreprise de revêtement de sol. 

Le reste appartient à l’historique SC Johnson. Aidé de seulement quatre employés au départ, Samuel a travaillé sans relâche, réalisant ses propres ventes, s’occupant de la comptabilité et de la gestion. Et cela a fonctionné. L’entreprise a réalisé un profit net dès sa première année. 
Mais aussi, et surtout, en 1898, il a développé une gamme de produits pour l’entretien des planchers qui a généré plus de ventes que tout le segment de revêtement de sol original.

Samuel a saisi une occasion que d’autres n'ont pas su reconnaitre, les produits de cire – pour conserver la beauté du nouveau revêtement. Bien qu’il ait été déjà dans la cinquantaine, sa persévérance a porté ses fruits pour la première fois. La confiance en soi de Samuel et dans ses produits a permis de donner naissance à une entreprise prospère et en croissance.

Samuel C. Johnson, première génération de dirigeant de American Enterprise, SC Johnson
La troisième initiative de Samuel C. Johnson a réussi, et elle porte son nom aujourd’hui.
Toute entreprise qui garde le cap est confrontée éventuellement à des obstacles. H.F. Johnson, Jr. a eu à réorienter notre entreprise pendant la Crise de 1929. Sam Johnson a étendu sa gamme de produits et les régions de commercialisation, mais il a probablement fait quelques faux pas à quelques occasions. Notre président et PDG actuel, Fisk Johnson, doit constamment trouver son chemin à travers les obstacles économiques de l’ère commerciale mondiale.
 
Mais à travers tout obstacle que nous affrontons en tant qu’entreprise, l’héritage du fondateur Samuel perdure. Nous persévérons, car c’est l’exemple que nous a donné Samuel au cours de toutes ces années, et c’est maintenant une valeur profondément ancrée qui nous propulse vers l’avant.
 
Au moment où il est décédé en 1919, l’entreprise “Johnson’s Wax” était connue aux États-Unis en matière de produits ménagers. Imaginez ce que Samuel penserait de notre chiffre d’affaires mondial de 10 milliards $ aujourd’hui.

PhilanthropieSamuel Curtis Johnson a établi la norme en matière de responsabilité sociale d’entreprise et de don d’entreprise

Famille JohnsonSamuel Curtis Johnson : Le fondateur généreux et déterminé d'une entreprise familiale

EntrepriseSC Johnson est une entreprise familiale

CarnaúbaTrouver l’avion Sikorsky S-38 : La recherche de l’avion Carnaúba de H.F. Johnson, Jr., permet d’en découvrir plus

EnvironnementRetirer les chlorurofluorurocarbones (CFC) des aérosols : comment Sam Johnson a orienté SC Johnson vers l’activisme environnemental

Qualité des produitsSam Johnson a mené SC Johnson pour obtenir des marques gagnantes, du chasse-moustiques Raid® au désodorisant Glade® et au-delà

Suivant

Suivant

Suivant